Parking nomade III, animé par Marie-Andrée Lamontagne

Lors de sa sortie en 1953, Le tombeau des rois, tant le poème que le recueil qui porte son nom, fit l’effet d’un coup de tonnerre dans le ciel de la littérature québécoise. Encore aujourd’hui, son auteur, Anne Hébert (1916-2000), peut compter sur un noyau de lecteurs fervents de son œuvre tant en poésie qu’en prose. A l’occasion de la parution du premier volume des Œuvres complètes d’Anne Hébert, aux Presses de l’Université de Montréal, volume consacré à la poésie, Marie-Andrée Lamontagne reçoit au micro de Parking nomade Nathalie Watteyne, professeur à l’Université de Sherbrooke et maître d’œuvre de cette édition critique.  

Animé par Marie-Andrée Lamontagne, l’émission Parking nomade est diffusée à l’antenne de Radio Ville-Marie (FM 91,3, Montréal). Deux fois par mois, l’animatrice y propose un entretien en profondeur avec un écrivain. Chaque numéro de Parking nomade est repris dans l’espace de Salon .ll. dans les semaines suivant sa diffusion initiale. Au sommaire de ce troisième numéro : Anne Hébert vue par Nathalie Watteyne. 

Pour découvrir l'intégralité de l'entretien, cliquez sur ce lien.

Reproduit avec l’aimable autorisation de Radio Ville-Marie.

© 2013, Marie-Andrée Lamontagne

Photo: Martine Doyon



Marie-Andrée Lamontagne est écrivain, éditrice, journaliste et traductrice. Chez Leméac Éditeur, notamment, elle a publié un roman (Vert), un recueil de nouvelles (Entre-monde) et un récit (La méridienne). De 1998 à 2003, elle a dirigé les pages culturelles du quotidien québécois Le Devoir, où elle collabore encore à l’occasion. Elle prépare actuellement une biographie de la romancière et poète Anne Hébert (à paraître aux éditions du Boréal). 

Page 1 2 3 4 5 6 7

More articles

Le Naufrage, symbole de transformation, par Nadia Neiazy

Le fruit de la collaboration entre Robert Lepage, Thomas Adès et Meredith Oakes, présenté au Festival d’opéra de Québec, saura-t-il insuffler un nouvel esprit dans la création d’opéra moderne ?

Audrey Luna, soprano, Ariel

The Tempest de Shakespeare à l’opéra.

 

Daewoo, par François Bon - premier volet

Daewoo, roman historique au pouvoir évocateur, donne la parole aux ouvriers (des femmes, pour la plupart), qui furent les vraies victimes de ce crime industriel.Se basant sur des documents de recherche, des entretiens avec certains ouvriers, Bon a créé une oeuvre qui met en lumière l’aspect humain et parfois tragique de ce drame. Comme il le décrit lui-même, “Si ces ouvrières n’ont plus de place nulle part, que ce roman soit leurs mémoires.”

Premier volet (de deux).

 
8-Logos-bottom