More articles

Patrick Froehlich, extrait d'Avant tout ne pas nuire

— On ne va pas s’encombrer d’une anesthésie pour un geste aussi simple. On peut s’en dispenser dans un quart des opérations chez le bébé.

J’acquiesce. Mon visage, derrière le masque chirurgical efficace pour absorber les vapeurs alcooliques résiduelles de la nuit, mime celui de l’enfant qui ne se taira donc pas tant que l’opération n’est pas terminée.

— S’il avait quatre ans, on ne dit pas, mais à six mois ou trois mois.

J’acquiesce à l’autorité que je désapprouve. Les animaux de laboratoire sur lesquels je m’entraîne à opérer sont mieux traités.
Je contrôle le bas de mon visage, le front au-dessus du masque reste plissé.

— Et il ne pourra pas rapporter à ses parents, affirme l’enseignant qui a connu la guerre à Lyon, qui y a vécu enfant, pendant que Klaus Barbie sévissait.

Neuvième lettre d’Israël, par Chantal Ringuet

Les joies des archives III

Une colline française à Jérusalem

Vue d'un village arabe entouré du mur séparant Israël et la Palestine depuis French Hill, Jérusalem, mai 2012. 
[Photo : Chantal Ringuet]

Entrevue avec Émile Martel

Émile Martel est poète, traducteur, ancien diplomate, membre de l’Académie des lettres du Québec et président du Centre québécois du P.E.N. international

Date de l’entrevue : jeudi 22 février 2012

Lieu : café-bistro Le Placard, avenue du Mont-Royal

par Ève Pariseau



 

 

 

Cesaria Evora

La chanteuse capverdienne Cesaria Evora est décédée samedi 17 décembre 2011 au Cap-Vert. Nous rendons hommage à cette grande dame de la musique en reprenant un entretien réalisé à New York en 2006.

Interview réalisée par Frédéric Antoine Brosson et Annie Heminway

8-Logos-bottom